Les pieux vissés constituent une alternative aux fondations en béton

Un pieu vissé est une grande vis enfoncée dans le sol qui sert de support solide pour toutes sortes de constructions telles que des terrasses, vérandas, chalets, abris de jardin, dépendances et passerelles, mais aussi pour des constructions temporaires, telles que des salles d’exposition, chapiteaux, entrepôts et même pour ancrer des panneaux de signalisation ou des mâts de pavillon.

C’est une alternative simple, écologique et pratique aux fondations et aux dalles en béton, qui nécessitent des travaux de préparation fastidieux tels que des travaux d’excavation, le mélange et le coulage du béton, le nivellement, le séchage, etc. Autant d’étapes inutiles si l’on recourt aux pieux vissés.

Le système a été conçu il y a 200 ans en Scandinavie et se voit appliquer avec succès en Europe du Nord et en Amérique du Nord, où les conditions de travail s’avèrent souvent difficiles. Certaines de ces constructions, même des maisons complètes, résistent aux conditions climatiques difficiles depuis plus de 150 ans.
 
Pour des applications normales, des machines légères peuvent être utilisées pour le montage. Il est même possible de visser des pieux vissés plus petits manuellement dans le sol. 9 à 12 pieux vissés suffisent pour une terrasse de 4 mètres sur 5. Ceux-ci peuvent être mis en place en une demi-journée et la suite de la construction peut commencer immédiatement sans que l’environnement ne devienne un chantier de construction et sans qu’il ne soit nécessaire d’effectuer des travaux de terrassement de grande ampleur. La capacité de portance (jusqu’à 20 tonnes) et la stabilité sont exemplaires.

Dès lors, les pieux vissés sont efficaces, durables, respectueux de l’environnement et permettent d’économiser du temps et de l’argent. Il est aisé d’ancrer un pieu vissé dans le sol et de mettre en œuvre une construction par-dessus. Une construction doit être temporairement déplacée ou démontée ?  Les pieux vissés peuvent être facilement dévissés du sol et réutilisés.

Source : bouwkroniek.be